"il·légitime"... un projet légitime ?

Préambule / il·légitime / ←┐

Certains hommes y songent, peu osent encore...

Prémices & balbutiements

Pour les nouvelles générations, se définir comme fille ou garçon n'est plus le problème
PIERRE-FRANÇOIS LE LOUËT

Source : "Madame Figaro" - Marion Dupuis. Lire l'article

J'entends de plus en plus parler de mode unisexe ou mixte, mais après analyse, j'éprouve le sentiment que la tendance actuelle se résume, tant pour les femmes que pour les hommes, au port de vêtements classiques, colorés de neutre ou de foncé, impersonnels et, de surcroît, à forte connotation masculine.

La seule réelle audace a consisté, à mon humble avis, à radicalement affadir les caractéristiques féminines des tenues.

Bien entendu, en suivant, distraitement, les Collections Haute Couture, j'ai noté que nombres de créateurs avaient également proposé des tenues "genderless", neutral fashion, masculin/féminin, mais, d'une part, les modèles présentés lors de ces défilés me semblent assez peu adaptés à un banal quotidien et d'autre part, les prix (non affichés, mais à coup sûr prohibitifs) de ces originaux font qu'ils ne devraient pas foncièrement être destinés au commun des mortels.

Le bleu va à l’homme ce que le rose va à la femme, le pantalon est pour lui et la robe pour elle, tant de normes, tant de règles, et aujourd’hui, pourquoi pas les enfreindre ? Entre le mix & match de couleurs insensées, les tenues farfelues avec combinaison de pièces inattendue, la Fashion Week est un nid à styles innovants, autant en street style que chez les designers.
Pourquoi pas s’en inspirer ?

Source : "Be What You Wear" Blog Mode Lifestyle Homme - Anna Tai & Adrien. Lire l'article

Néanmoins j'ai trouvé la démarche inspirante et j'approuve, sans condition, l'idée salutaire et vulgarisatrice d'une mode beaucoup plus "mixte" poussée en avant par ces illustres maisons.

"Quand on change d'habit on change de nature, si votre nature n'est pas en adéquation avec votre esprit, changez d'habit !"

Le projet "il·légitime" ne consiste pas à vouloir annihiler un genre au profit d'un autre, mais, bien au contraire, à accréditer le fait que les garçons, du moins, ceux qui le souhaiteraient, puissent porter, à leur envie, les fantaisies qui les tentent quand bien même, ces dernières seraient typiquement connotées "féminines".

Photo d'illustration article post=269 illegitime.be. Á trop tirer sur le "Top' il devient "Tunique".

Evidemment tout ceci reste, parfaitement utopique, le projet "il·légitime" se résume, pour l'instant, à une élucubration, un monologue... le mien.

Pourtant j'ose espérer, qu'au travers de ce site, grâce à ton aide, à ton soutien, et à celui de bien d'autres, il se transformera en un espace de discussions, d'échanges constructifs qui permettrait de faire bouger les lignes, d'instaurer un esprit nouveau tout en suscitant de nombreuses passions et autant de nouvelles vocations.

Dès demain, sapé comme j'aimerais...

Dans cette idée, les ambitions de "il·légitime" se résument, au moins, à créer un cercle, une communauté, afin de faire germer l'embryon d'une association non commerciale, coopérative et solidaire, une associations de fait (ADF), une ASBL (association de loi 1901, en France), ou, au mieux, à fonder une "petite entreprise".

Le management responsable, horizontal, y serait d’application, horaires libres, télétravail, auto-détermination, pensées innovantes et expériences partagées.

Dans le meilleur des mondes, "il·légitime - Freed'HOM Fashion" projette de mettre sur pied, un atelier (stylisme, création, transformation, réhabilitation, réalisation, couture, production), d'ouvrir une ou des boutiques, même éphémères, d'organiser des défilés et différents événements qui l'habiliteraient à présenter, non seulement des vêtements, mais encore des produits d'esthétisme, des accessoires, et autres, destinés principalement aux garçons intéressés par le sujet dont il est question sur ces pages. 

.../ Et si au lieu de choisir vos habits en fonction de codes vestimentaires extérieurs, vous accordiez votre tenue à votre être intérieur ? .../
"Exprimer son potentiel grâce à ses vêtements".
Ce qui vit au plus profond de vous se manifeste à l’extérieur. Plus vos vêtements seront représentatifs de votre être intérieur, plus vous vous sentirez alignée et confiante. Ainsi, le vêtement est une porte d’entrée sur l’affirmation de soi. /...

Source : "S’habiller Vrai" - Relations, Vêtements (Comment s’habiller pour un rendez-vous professionnel ?) - YoumnaT (Youmna Tarazi). Lire l'article

Je me demande, en effet, parfois, quelles différences il peut bien y avoir entre des orteils de filles et des orteils de garçons pour que les "mâles" se refusent toujours à vernir leurs ongles.

Serait-ce dû à la taille de leurs pieds ?

Quand on sait qu'entre un 38 dame et un 43 garçon, il y a, tout au plus, 3,4 cm de divergence, je suis pris d'un léger doute.

Je persiste donc, les ongles vernis, à mon sens, si ce n'est déjà bien plus joli, c'est au moins, beaucoup plus enjoué.

Vu sous cet angle, la maroquinerie, la cordonnerie et diverses autres choses mériteraient d'être, dans un but similaire, re-visitées, il n'est en effet pas simple de trouver une simple paire d'escarpins de qualité et à un prix raisonnable au dessus d'une pointure 41 dame...

Photo d'illustration article post=269 illegitime.be. Le "Perfecto" permet, sans nul doute, une certaine résilience.

Nous pourrions commencer, même si ce n'est pas un aboutissement ultime, mais, tout au plus, une simple transition, par créer un "Webzine" (magazine publié sous forme d'un site web, sans contrepartie papier)

Ce premier pas nous permettrait de publier des articles uniquement en rapport avec le sujet qui nous préoccupe, en l'agrémentant, peut-être, de-ci de-là, d'interviews de personnes éprouvant de l'intérêt ou de la sympathie pour le concept.

Une première démarche, en soi, qui nous autoriserait à sonder les esprits, à prendre conscience de l'intérêt, de l'engouement suscité par la philosophie prônée et développée au coeur schéma "il·légitime".

Séduire reste difficile, surtout par les temps qui courent.

Investir ou s'investir.

"voir, c'est savoir ; vouloir, c'est pouvoir ; oser, c'est avoir".

Alfred de Musset

Ces perspectives ne sont pas encore, faute du budget nécessaire, en voie de développement, loin de là.

"il·légitime" n'est, en effet, pas (encore) subventionné par un mécène, ni financé par les institutions, la pub, le crowdfunding, youtube ou les rémunérations aux clics de Google.

Il ne bénéficie, à ce moment, d'aucun don, ni de soutien ni d'une quelconque dotation.

Le triomphe de l'unisexe
De plus en plus de marques choisissent l’option du défilé mixte. Sur les podiums, les silhouettes baptisées “coed” brouillent les clichés et interrogent sur l’avenir de l’industrie de la mode.

Source : "L’Officiel" - Sophie Abriat. Lire l'article

Qu'importe qui aime bien, s'investit bien, si la raison du site ne te laissait pas indifférent, si tu avais un filon, une solution, un conseil susceptible de pouvoir nous aider à monter un dossier sérieux dans l'ambition de financer, en tout ou partie, le présent projet, si tu souhaitais parrainer, coopérer au développement du concept ou plus simplement encore, même modestement, si tu désirais soutenir, subventionner financièrement le modèle, un mot, un geste... je te réponds preste...

"Mal nourris, tous mes
projets sont morts de faim."

Jules Renard

Il est indéniable que l’ouverture d’esprit amenée par la culture internet et les réseaux sociaux a contribué à la variété des styles et à casser des codes vestimentaires bien établis. Dans une époque où l’égalité Homme-Femme est enjeu de société crucial, il se pourrait bien que ce soit sur le plan vestimentaire que les deux sexes parviennent à trouver un véritable terrain d’égalité. La tendance du “No-Gender” promet en tout cas une mode en expansion, avec une liberté d’expression et d’identification plus importante que jamais. Ce qui laisse envisager des collections de grands designers de plus en plus créatives, en accord parfait avec l’air du temps.

Source : "Views.fr" - Éléonore Lugassy. Lire l'article

Dans le cas contraire, plaie d'argent n'étant pas mortelle, et puisqu'il y a toujours plus d'idées dans deux (dix) têtes que dans une, si tu avais quelques compétences, elles nous seraient également d'un très grand secours, bienvenue à toi : ➔ "il·légitime" t'offre un job... illégitime !

"il·légitime Freed'HOM Fashion"

Dans cet ordre d'idée, un "webzine", puisqu'il faut bien, juste histoire de mettre le pied à l'étrier, commencer quelque part, semble être une alternative raisonnable.

Tout qui le souhaite pourrait y participer, tant les filles que les garçons, les dames que les hommes, tant les cisgenres que les transgenres, tous seraient les bienvenus, mais "il·légitine" rêve plus haut, le magazine ne serait que l'ambition d'un futur plus audacieux, plus emblématique que nous pourrions tenter de créer...

En outre ce magazine pourrait permettre, sitôt une équipe formée, de présenter quelques croquis du style que nous souhaiterions défendre et de publier des photos des premiers modèles conçus, au départ, par exemple, de vêtements chinés dans des magasins de seconde main, de déstockage, en friperies, aux puces.

L’habit ne fait pas le sexe.
La mode se métamorphose. Affaires Étrangères (affairesetrangeresparis.com) veut en être témoin en exposant des créateurs jouant avec les formes et les couleurs sans limites de genres.

Source : "AÉ" - Affaires Étrangeres Paris. Lire l'article

Par ce moyen, "il·légitime" se doterait, au surplus, d'un canevas de type écologique autant qu'économique, puisque le recyclage est, plus que jamais, devenu incontournable, que l'économie circulaire et locale réapparait, enfin, primordiale.

Il me semblerait très intéressant de réutiliser des pièces issues de modes passées, de les retransformer, de les ajuster aux particularités des corps masculins.

Un brin "d'upcycling" en quelque sorte, "rien ne se perd, nous pouvons l'adapter".

Un ancien costume trois pièces pourrait être remis à jour, en customisant la veste ou le gilet, en transformant le pantalon en short, en agrémentant le tout d'une chemise à col Mao bien coupée dans un imprimé pas très catholique...

Nous pourrions très bien débuter à partir de pré-commande à réaliser sur mesure, ceci permettrait en outre d'éviter le gaspillage des matières ainsi que la surproduction.

Photo d'illustration article post=269 illegitime.be. On ne fait pas "d'hommelette" sans cacher les oeufs, pas même en jaune et blanc...

A titre d'illustration du principe, j'ai réalisé quelques "selfies", tu peux y accéder via le lien présent sous ce paragraphe.

Ce ne sont que des ébauches, je n'ai, malheureusement, pas le talent d'un photographe.

Un petit talon pour l'homme...un grand pas pour l'égalité !

Succinctement résumées, voici posées les balises de "il·légitime Freed'HOM Fashion", je n'en suis qu'aux fondations, mais je souhaiterais aller plus loin, et pouvoir, maintenant, passer à l'étape suivante.

Pour ce faire, j'aimerais nouer des liens avec toute personnes désireuse de participer à l’aventure.

Si tu te sens l’âme d’un blogueur de mode, d'un chroniqueur, d'un mannequin, d'un photographe, si tu es très présent sur les réseaux sociaux, un fan de "TikTok", un as de la vidéo, que tu as du talent, un don, amateur ou pro, quel que soit ton âge, ton style, ton genre, tes affinités, ou si tu avais juste envie de tenter l'expérience, n’hésite pas à répondre à mes sollicitations, et à consulter cette page : ➔ "il·légitime" t'offre un job... illégitime !".

La création d’une collection unique pour les deux sexes pose pourtant quelques problèmes : habiller tout à la fois hommes et femmes nécessite de créer des vêtements qui s’adaptent à deux morphologies souvent très différentes. Faut-il choisir entre multiplier les tailles ou se refuser de cintrer les vêtements ? Et comment organiser les magasins ? L’enseigne de prêt-à-porter anglaise Selfridges s’était, quant à elle, décidée à créer un espace éphémère de vente « sans genre », « Agender ».

Source : "Jollies Magazine" - Hélène Monnier. Lire l'article

Ta participation effective n'est soumise à aucune contribution financière, il n'y a pas de matériel spécifique à détenir, un simple ordinateur, une tablette, un smartphone devrait suffire à établir la communication.

Ta passion, ton bon sens, tes qualités personnelles, un peu de ton temps, et surtout ton envie de bien faire devraient faire l’affaire.

Une pointe de "fun", un peu d’autodérision ne seraient pas pour autant rédhibitoire, bien au contraire.

J'aimerais que l'idée que je tente de développer trouve un réel écho, il est fort probable qu’à combiner nos inspirations, elle prendrait un autre essor.

Et puis, ne dit-on pas que les petites rivières font, à coup sûr, les grands fleuves !

Arab Fashion Week de Dubaï : une ligne unisexe fait une entrée remarquée
Á travers sa création, le styliste (Rad Hourani) développe sa propre philosophie ou "vision" de la vie, comme il aime l'appeler. Il se targue de mener une vie "exempte des limites (imposées par le) genre, la race, l'âge ou la nation"..

Source : "Le Point Culture" - Dubaï (AFP). Lire l'article

En développant seul ce projet, j'aurais bien du mal à lui offrir une visibilité suffisante, mais avec ta collaboration, nous pourrions, plus que certainement faire plus concrètement avancer le concept.

J’espère avoir pu te convaincre, ou, au moins, avoir attisé ta curiosité, et si c'est le cas, n'hésite pas, contacte-moi, je donnerai volontiers, suite aux questions et remarques que tu voudras m'adresser.